Lentille 2 : Volumes et valeurs d’importance nationale

Lentille 2 Les stratégies en matière de portes et de corridors doivent avoir comme noyau des ensembles d’infrastructures de transport capables d’assurer des niveaux importants d’échanges commerciaux à l’échelle nationale.

Même si les échanges commerciaux canado-américains sont importants pour toutes les régions, une stratégie efficace en matière de portes et de corridors doit cibler les valeurs et les volumes les plus importants pour l’ensemble de l’économie du Canada.

L’analyse objective des données commerciales contribuera à dresser la carte des réseaux de transport qui sont essentiels pour améliorer la compétitivité du Canada au sein du commerce mondial. Transports Canada a entrepris dans ce but une analyse empirique recensant les infrastructures d’importance nationale. Ces données, associées à d’autres considérations, aideront à cibler les réseaux de transport qui constitueront le noyau des futures stratégies en matière de portes et de corridors.

Chemin Huron Church menant au passage du pont Ambassador à Windsor, en Ontario

Chemin Huron Church menant au passage du pont Ambassador à Windsor, en Ontario

La Porte de Windsor : relever le défi du volume

Le corridor Windsor-Detroit est l’artère de commerce la plus importante du Canada. Dans une région où transitent près de 30 % des échanges commerciaux canado-américains et qui voit passer plus de 2,5 millions de camions, la porte Windsor-Detroit, qui est essentielle à l’économie canadienne, se doit d’être efficiente et sécuritaire.

Le gouvernement du Canada travaille avec ses partenaires à l’augmentation de la capacité frontalière pour soutenir cette activité commerciale. Le gouvernement du Canada sera responsable de la portion canadienne du nouveau pont international, y compris de l’esplanade canadienne, et prévoit aussi créer une nouvelle entité publique pour administrer cette infrastructure. De concert avec le Michigan et ses partenaires des États-Unis, le Canada explore des partenariats avec le secteur privé pour la conception, la construction, le financement et l’exploitation du pont et de l’esplanade. Bien que la responsabilité de la route d’accès reliant le pont à la route 401 relève de la province d’Ontario, le gouvernement du Canada a réservé un montant initial de 400 millions de dollars pour couvrir 50 % du coût en capital admissible de la construction de la route d’accès au nouveau passage frontalier.

Le processus de planification à long terme étant déjà entamé, le gouvernement du Canada continue de collaborer avec ses partenaires provinciaux et locaux à la mise en oeuvre de projets à court et à moyen termes qui amélioreront la circulation locale et internationale. En mars 2004, les gouvernements du Canada et de l’Ontario ainsi que la Ville de Windsor ont signé un protocole d’entente de 300 millions de dollars, dans le cadre de la stratégie Il faut que ça bouge à Windsor-Essex, pour des projets contribuant à soulager la congestion et à améliorer la circulation aux passages frontaliers déjà en place à Windsor jusqu’à l’ouverture du nouveau passage frontalier de la rivière.

Concentration des échanges commerciaux internationaux du Canada sur le plan géographique (données de 2007) :

  • Les six principaux postes frontaliers — Windsor, Fort Erie et Sarnia, en Ontario; Lacolle, au Québec; Emerson, au Manitoba; Pacific Highway, en Colombie-Britannique — ont reçu globalement environ 73 % (en valeur) du trafic des camions.
  • L es ports de la côte Ouest du Canada ont manutentionné près de 75 % de nos exportations (en valeur) vers l’Asie.
  • L e port de Vancouver est le plus achalandé du Canada. Il a manutentionné environ la moitié de tous les conteneurs qui passent par des ports canadiens, soit plus de 2,31 millions de conteneurs (équivalents vingt pieds ou EVP). Les ports de Montréal et de Halifax ont manutentionné 1,36 million et 0,53 million d’EVP respectivement, tous les autres ports se partageant 0,4 million d’EVP.
  • Plus de 75 % du trafic de conteneurs passant par le port de Halifax est livré par rail au Canada central et aux États-Unis.
  • L ’aéroport international Pearson de Toronto est le plus achalandé du Canada, traitant environ 51 % (en valeur) du fret aérien international et 45 % du total du trafic voyageurs international.
Figure 3 - Concentration géographique du commerce canadien selon la valeur : Points d’entrée/de sortie via les modes aérien, ferroviaire, routier et maritime en 2007


Portes et corridors du Canada